Blog

Instruments pour perspective

Les outils du perspectiviste

Les outils de base utilisés pour réaliser une perspective sont principalement le crayon, la règle et la gomme . D’autres techniques et outils traditionnels issus des arts plastiques peuvent être utilisés : Aquarelle, peinture à l’huile, acrylique…Leur utilisation est de moins en moins répandue parmi les illustrateurs d’architecture, remplacée par l’outil informatique, qui offre plus de souplesse et de possibilités.  Avec les outils informatiques actuels ,vous pouvez aller plus vite et surtout il est plus facile de faire des modifications ou de revenir en arrière (vive le CTRL-Z). Si vous aimez les défis et si vous n’avez pas peur de gérer des demandes de modifications de dernière minute, alors les techniques traditionnelles sont faites pour vous. Elles permettent généralement d’obtenir un rendu plus artistique et plus organique que le rendu informatique mais tout dépend aussi de votre talent. Voici ci-dessous quelques exemples de réalisations :

 

Rendus traditionnels par Nathan Walsh

(c) Nathan Walsh

 

Aquarelle par maya wronska

Aquarelle par maya wronska (c)

 

Peinture à l'huile par Jeremy Mann

Peinture à l’huile par Jeremy Mann (c)

 

Avec l’avènement de l’informatique, l’utilisation de logiciels de modélisation et de rendu 3D est donc devenue prépondérante. Ceux-ci permettent de modéliser des bâtiments et environnements  de manière plus pointue et réaliste. Il est possible de reproduire chaque détail du projet aussi bien au niveau du volume que du rendu des matériaux. Un logiciel 3D peut-être aussi utilisé plus simplement pour avoir un aperçu de ce que sera le futur projet (on parle dans ce cas d’une esquisse).

Parmi la multitude de logiciels de modélisation disponibles sur le marché, nous pouvons citer : Sketchup, 3DStudio Max, Cinema4D, Artlantis, Rhinoceros. Certains logiciels de CAO (conception Assistée par ordinateur) comme AutoCAD, Revit ou ArchiCAD permettent également de modéliser en 3D. Ces derniers sont très utiles car ils permettent de lire les plans dessinés par les architectes, de les alléger pour les transférer dans de bonnes conditions vers les logiciels de modélisation.

 

Interfaces de SketchUp et 3DStudio Max

SketchUp et 3DStudio Max – Interfaces

En ce qui concerne la partie « rendu », c’est à dire le réglage des lumières et matériaux, la plupart des logiciels cités ci-dessus incluent leur propre moteur. Mais il existe aussi des moteurs externes (plugins) qui repoussent plus loin les possibilités de ces logiciels au niveau du rendu graphique. Le plus célèbre est Vray, édité par ChaosGroup, qui peut se greffer sur  plusieurs logiciels 3D comme 3DStudio Max, Cinema4D et Sketchup. Il en est à sa 3ème version et est réputé pour sa souplesse et sa qualité de rendu.

Le dernier outil très utilisé par les perspectives est bien sûr Photoshop. Vous pouvez créer une perspective de toute pièce avec ce logiciel, mais de nombreux perspectivistes l’utilisent dans ce que l’on appelle la phase de post-production. C’est à dire la phase de retouche et de finalisation du rendu 3D brut. Avec Photoshop, vous pouvez ajouter des personnages, des voitures, des oiseaux, des petits chatons, de la végétation ou bien des réglages d’ambiance et de lumière supplémentaires. Ou toute autre chose issue de votre imagination.

Interface de Photoshop

Interface du logiciel Photoshop

image réalisée sous photshop

peinture sous photshop – (c) Renaud Perochon

Photoshop est aussi très utile pour créer ou retravailler des textures qui seront utilisées pour créer des matériaux dans votre logiciel 3D. A noter qu’il existe d’autres logiciels 2D qui peuvent être utilisés à la place ou en complément de Photoshop, l’alternative la plus connue étant le logiciel Gimp. Si vous êtes intéressé par d’autres solutions, jetez un œil à ces articles sur GIZMODO et TOPITO.

Tout ces outils peuvent être utilisés indépendamment ou bien être « mixés ». Il est possible de commencer par dessiner une image au crayon et faire le rendu de la lumière et des couleurs dans Photoshop, pour obtenir un rendu graphique atypique, plus personnel.

 

Oeil qui louche

L’outil indispensable du perspectiviste !

 

Enfin, n’oublions pas l’outil le plus important,  votre « Œil ». C’est lui qui vous guidera, vous aidera à faire des choix, que ce soit d’ambiances, de couleurs, de composition ou de cadrage de l’image. Même si il existe des règles qui peuvent vous aider à construire votre image, c’est votre œil qui doit prendre les décisions. Et seul moyen d’aiguiser cet instrument indispensable est de vous former, de vous inspirer de ce que font les pros de la perspective. Formez vous, affûtez-le pour qu’il devienne acéré, c’est lui qui fera la différence. Le mauvais œil fait le mauvais perspectiviste. Quelque soit le logiciel ou les techniques traditionnelles que vous utiliserez, fiez-vous en priorité à votre œil de fer. « Eye is the key » comme on dit chez nos amis anglo-saxons.

Et pour clore cet article , je vais vous parler d’un outil que seuls quelques rares experts savent manier avec moult dextérité : le bon goût !… (qui comme chacun sait est très relatif). A ce propos, évitez de vous fier à celui d’un promoteur immobilier par exemple (si vous êtes promoteur ET que vous lisez cet article, vous avez forcément bon goût, donc cette remarque ne vous concerne pas.).

 

N’hésitez pas a me laisser un petit commentaire si vous pensez à un autre outil que j’aurai oublié de citer.

 

Related Post

2 commentaires ont été ajoutés, a votre tour.

Répondre à Nicolas Richelet Annuler la réponse.

    • Nicolas Richelet

      Merci Denis, très impressionnant le travail de Papetti. Les effets de mouvement n’ont rien a envier aux filtres de Photoshop 🙂